Découpe fine REINER avec technique de formageEstampillage de la tôle et mise en forme en une étape de travail

Hans-Peter Schmid - Directeur régional des ventes
Question ? Je me réjouis de votre projet!
Hans-Peter Schmid - Directeur régional des ventes
+49 151 590 246 41
Lundi – Vendredi 8 – 12 heures / 13 – 16 heures

Le processus d’estampillage métallique permet de fabriquer d’importants volumes d’éléments plats en tôle à de faibles coûts à la pièce. Ceci est réalisé à grande vitesse, sous laquelle la grande presse équipée d’un outil de coupe peut simultanément couper de nombreuses pièces à partir d’une plaque de tôle.

Afin de maintenir la précision de la pièce estampillée au travers de cette procédure, le Suisse Fritz Schiess-Forrer inventa il y a environ 100 ans la « presse à coupe fine ».

Un total de trois forces sont employées dans le processus de découpe fine et ceci distingue cette technologie des autres procédures d’estampage et de découpe.
La découpe fine conduit à des surfaces de coupe à angle droit, sans cassure ou déchirure avec une section maximale en coupe lisse. La pièce reste elle-même plane et régulière.

Dans la pratique moderne, la découpe fine avec une presse est associée à une mise en forme de la pièce métallique, c’est pourquoi la désignation de découpe fine/mise en forme comme double terme s’est établie pour la procédure de fabrication à travers l’industrie. La rentabilité particulière de ce processus de fabrication se donne de la réalisation de trois à quatre étapes de travail au cours d’une phase de presse :

La découpe de la surface plane requise de la tôle
La mise en forme de la pièce estampillée avec les courbures, les applications, les lamages...
Le marquage de rainures, d’arrêtes, de logos, de numéros d’article...
Le lissage et l’ébavurage
(étant donné que ces traitements ultérieurs sont le plus souvent rendus non nécessaires par la découpe à haute précision)

La fabrication relativement complexe de l’outil en vue de la découpe fine avec technologie associée de mise en forme s’amortit par cela rapidement avec l’augmentation du nombre de pièces.

La technologie de précision REINER – des idées mises en forme avec précision

Bon à savoir sur découpe fine

Aperçu de la compétence

Dimension
- Surface de serrage de l’outil 500x500 mm

Poids de la pièce
- max. 100 g

Épaisseur de la tôle
- 0,5 mm jusqu’à une épaisseur max. de 4 mm de la tôle

Matériaux
- 16MnCr5, CK45, CK75, 1.4306

Type de machine
- Presse à estampillage fin Schmid 250T

Taille des lots
- 1000 pces jusqu’à plus de 50 000 pces.

Avantages de la découpe fine
- Très bonne qualité de coupe et planéité
- Fabrication économique de pièces fonctionnelles complexes prêtes au montage

Avantages REINER
- Propre construction d’outils/fabrication d’outils d’estampillage et de cintrage
- Nombreuses années d’expérience
- Centres des plus modernes de traitement CNC pour le travail d’ensemble/de finition
- Traitements de chaleur et des surfaces par des partenaires fiables

Savoir-faire particulier
- Le point fort est centré sur les petites pièces techniques

Pourquoi le traitement REINER des tôles est-il le premier choix pour la découpe fine ?

REINER, en tant que constructeur de timbres mécaniques et électroniques à longue durée de vie pose depuis toujours des exigences particulièrement élevées envers les petits éléments de précision qui y sont nécessaires. En complément de la rentabilité et de la flexibilité au niveau de la fabrication, la robustesse de chaque composant est un garant pour la longue durée de vie et la grande qualité du produit fini. La fabrication rémunérée de REINER dans le domaine de la découpe fine/mise en forme trouve ainsi son origine dans le processus de production de la propre palette de produits. Les clients de la technologie de précision REINER peuvent toujours se reposer sur cette expérience qui s’est accumulée et les fortes exigences envers la qualité d’une pièce estampée.

Qu’est-ce que la découpe fine/l’estampillage fin : l’essentiel des avantages et des inconvénients

La découpe fine associe dans le traitement des métaux la séparation sans tension et simultanément la mise en force de tôles d’épaisseur de 0,5 jusqu’à 4 millimètres. La procédure de fabrication aussi nommée estampillage fin permet l’estampillage de pièces de haute précision, avec des surfaces de coupe sans cassure et sans déchirure. Contrairement à l’estampillage classique, le matériel brut du contour de la coupe est retenu grâce à un dénommé anneau de retenue. Ce n’est que dans une deuxième étape qu’un poinçon de la forme souhaitée coupe le métal dans la forme souhaitée. Les pièces en série issues de l’estampillage fin sont ainsi marquées d’une forte planéité ainsi que d’une marge de tolérance réduite en ce qui concerne les dimensions, la forme et la position.

Souvent la mise en forme et l’estampillage de l’élément en tôle sont réalisés au cours de la même étape de travail.

Les exigences envers la technologie des machines et la construction des outils sont clairement plus sévères dans le cas de la découpe fine que pour de la coupe. Dans la presse, la tôle est fixée avant et pendant le processus de coupe par un contre-poinçon et un serre-flanc et une tension au niveau de la tôle métallique est établie lors du cisaillement. Ceci empêche d’en venir à un déchirement et des surfaces de rupture au niveau des surfaces de coupe de la pièce estampillée et simultanément accroit la disposition à la mise en forme du matériau. Ces surfaces de coupe sans déchirure rendent le plus souvent un retravail superflu et la pièce estampillée immédiatement utilisable au montage.

Comment fonctionnent la découpe fine et l’estampage comme technologie de mise en forme pour les pièces de série ?

Ce fut une avancée logique dans le développement d’appliquer – au cours du même processus - d’autres mises en forme à l’élément déjà coupé et fixé dans la presse. La technologie de mise en forme intègre ainsi des opérations souhaitées telles que les courbures, les applications, les passages, les coudes, les abaissements et les empreintes. Ceci remplace de coûteux travaux ultérieurs.

Quels applications et exemples de découpe fine existent-ils ?

Les pièces estampées de la technologie de précision REINER sont employées dans tous les domaines d’application de la mécanique de détail : la médecine, les outils manuels et électroniques, l’aviation et l’aéronautique, les technologies de la défense, des capteurs et des techniques de fermeture.

Quels matériaux sont utilisés comme tôle pour l’estampillage fin ?

Les matériaux utilisés le plus fréquemment pour la découpe fine chez REINER sont l’acier de cémentation 16MnCr5, l’acier de traitement CK45, l’acier laminé à froid en bandes pour ressorts CK75 et l’acier austénitique résistant à la corrosion.

L’acier de cémentation 16MnCr5 (Euronorme : EC80)

Les aciers de cémentation sont principalement employés dans le domaine de la construction de la machine pour des éléments soumis à de hautes sollicitations avec une forte rigidité du noyau, tels que par exemple les outils de mesure, les articulations, les engrenages. L’acier de cémentation obtient au travers de la dénommée cémentation une dure épaisseur sur les bords et un noyau résistant.

L’acier de traitement C45E (anciennement : CK45/ DIN 1.1191)

Cet acier est adapté dans la construction de machine et d’outils aux pièces estampées à sollicitations dynamiques, car celui-ci est très solide et résistant à la traction. Celui-ci reçoit son traitement par un durcissement par trempe. La part de carbone est située entre 0,2 et 0,65 % et les propriétés du matériau sont orientées de manière ciblée par des alliages avec du chrome, du manganèse, du nickel et du molybdène.

L’acier laminé à froid en bandes pour ressorts CK75 (acier inoxydable DIN 1.1248)

Cet acier vient en œuvre pour la fabrication de ressorts plats, de ressorts à forme ou de ressorts à lames.

L’acier austénitique résistant à la corrosion (DIN 1.4306)

Un acier austénitique Cr-Ni résistant aux acides est prédestiné pour l’emploi dans des environnements avec de l’eau, de la vapeur, des acides alimentaires et autres. On le trouve dans les installations des industries alimentaire, pharmaceutique et de la cosmétique, de la technologie médicale et de celle des façades. Il a une teneur en carbone extrêmement faible, ce qui donne une résistance extrême à la corrosion intercristalline et la fermeté, la résistance et la limite élastique sont particulièrement faibles dans un état dénué. L’acier est très facile à polir et particulièrement bien formable à froid.

Que qualifie particulièrement l’atelier d’estampillage REINER pour la fabrication de pièces en tôle ?

La collaboration au quotidien avec nos clients est marquée du développement ciblé de solutions innovantes spécifiques à l’application. Nos ingénieures dérivent en premier plan leur expérience du processus de production propre à l’entreprise pour les produits REINER « Made in Germany » et bien sûr aussi des projets qui ont été réalisés pour nos clients très exigeants. La construction appropriée à la découpe fine et à la technologie de mise en forme est réalisée par des collaborateurs qui apportent aussi dans la fabrication d’une unique petite pièce en tôle la conscience de l’ensemble du processus de production. Ceci assure une fabrication optimale du point de vue économique même pour les technologies complexes de mise en forme.

REINER s’est attribué au cours des 20 dernières années et des millions de pièces fabriquées une ample expérience dans la maitrise de tous les facteurs d’influence pour un emploi couronné de succès de la technologie de découpe fine/mise en forme. Notre construction et le montage d’outils propre à la maison sont les garants de la précision des produits. Nos collaborateurs disposent de profondes connaissances dans les propriétés de déformation des métaux respectivement utilisés.

La technologie de précision REINER – des idées mises en forme avec précision